Catégorie : Ma parenthèse rose

Photo Nathalie Champagne

Quand j’ai rasé mes cheveux : un nouveau regard sur moi, et les émotions qui se bousculent

Le jour est arrivé. J’ai commencé à perdre mes cheveux après les séances de chimio.
Ça fait longtemps que je m’y prépare. J’ai peur du regard des autres, peur de mon propre regard, peur de prendre réellement conscience de la maladie. Mes émotions se bousculent.

Je décide de filer chez le coiffeur dès le lendemain. À quoi bon attendre… Ma fille, me demande si j’ai besoin d’elle. Je ne sais pas, je ne sais plus grand-chose en fait ! Je suis perdue, j'ai peur.
Je suis émue et touchée par sa présence, elle est si précieuse, et puis c’est une histoire de femmes, il me semble. La coiffeuse me tond les cheveux avec infiniment de douceur. Je suis surprise de cette légèreté avec laquelle ce passage s’effectue. Un mélange de tristesse et de joie

Je contemple longuement mon visage dans le miroir. Mes cheveux châtains bouclés jonchent le sol. J'ai l'impression que ma fille me regarde avec une pointe de fierté. Nous nous serrons dans les bras : c'est le début d’une grande aventure. La tendresse nous lie. L'émotion est vive.

Je choisis plusieurs foulards, je veux être belle, coquette. Je ne prendrai pas de perruque, je l’ai décidé depuis longtemps. Pour quoi faire ? Pour faire semblant ? Le peu de fois où c’est arrivé, pour faire plaisir aux autres, je me suis toujours détestée ! Et c'est la colère qui l'a emporté.

Mes enfants me répètent que je suis belle, cela me rassure. Je les crois. Les jours suivants, je me regarde dans chaque vitrine afin de me croiser et de m’y habituer. C'est un nouveau regard que je porte sur moi. Je n'ai plus peur.

Plus besoin de faire semblant d’être forte, juste laisser faire. Je n'ai plus le temps pour faire de la résistance. Mes émotions s'apaisent

J’en appelle à la bienveillance pour moi-même sur le chemin que je suis en train de parcourir. Au diable la rigueur, sauf celle de m’aimer encore un peu plus. Adieu les résolutions de problème, je décide d’arrêter de m’épuiser à trouver la solution, je vais tenter de vivre, sans cheveux.
En me montrant au monde telle que je suis.

Montage sophie regards
Photo Nathalie Champagne

« Les petits cahiers du changement »

Mes émotions ont été intenses, c'est pourquoi  j'ai décidé de les poser, dans un cahier. 

De cette expérience sont nés "les petits cahiers du changement" que je souhaite vous partager.

Vous pourrez découvrir votre baromètre émotionnel, aussi expérimenter et transformer chaque jour vos émotions. Un cahier utile à tous.

95838898_1452335328306694_8816265233761828864_n
Photo Juliette et Léonie